.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coincés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





MON NOM EST
Invité
ET JE SUIS UN
Invité


MessageSujet: Coincés    Dim 9 Déc - 18:02


Coincés.




Une arrivée dans un nouvel établissement c'est … fatiguant, éreintant, totalement épuisant. On doit adopter un nouveau rythme mais aussi connaître un nouvel environnement, de nouvelles manières de faire et tout ce qui s'en suit. Il y a aussi le fameux et connu de tous les temps problème du 'comment se faire des amis ?'. Et si la jeune Vanille était un peu étrange et parfois solitaire elle appréciait tout de même, comme toute autre personne de son âge -ou presque- le fait d'avoir des amis. Pour l'instant ce n'était vraiment pas la joie de ce côté-ci, mais après tout, cela ne faisait que deux jours qu'elle était là, rien ne pouvait s'acquérir aussi vite, pas vrai ? En tout cas le pensionnat faisait tout pour l’intégration de ses nouveaux élèves, c'était d'ailleurs ce pourquoi elle avait cet après-midi rendez-vous avec le conseiller d'orientation, qui apparemment faisait aussi office de guide pour les petits nouveaux.

Bref, Vanille était donc en route pour son rendez-vous et quoi de plus normal pour elle de se promener en robe sweet lolita, aux teintes beiges et brunes, aux nombreux jupons et au tissu parsemé de nœuds fantaisies. En plus de cela, la jeune demoiselle portait de hautes chaussettes beiges à poids blanc et de larges plateformes immaculée. Sur ses lisses et longs cheveux blonds trônaient ses habituelles oreilles de chat. Un accessoire dont elle ne se séparait plus depuis maintenant un certain temps. C'est aussi pourquoi la blondinette n'avait plus peur des moqueries, elle en avait reçu tellement qu'à présent elles ne la touchaient même pas. A vrai dire elle n'avait jamais pleurer pour de telles choses, mais ce serait mentir que de dire qu'elle n'avait jamais voulu.

Enfin, là n'était pas la question. La quatrième année aux allures de poupée se dirigeait d'un pas décidé au troisième étage, là où se trouvait l'administration. Une fois passé la porte qui indiquait ce mot même, la jeune demoiselle marcha plus doucement, ses yeux furetant à droite et à gauche en quête de la porte qui annoncerait 'Conseiller d'orientation'. Son grand sac beige frappait de temps en temps ses mollets mais elle n'en avait cure. Il n'y avait vraiment pas grand monde dans cet endroit, le grand couloir était vide. La blondinette remarqua qu'à chaque porte il y avait un espèce de digicode, voilà donc à quoi allait lui servir le code qu'on lui avait fournit avec la convocation, il fallait avouer que cela l'avait laissé perplexe. Mais après tout, elle n'était pas dans un pensionnat de luxe pour rien.

Elle continuait de regarde, à gauche 'CPE', à droite 'Gestionnaire, à gauche 'Conseiller d'Orientation, à droi... Son regard vira de bord à la vitesse de la lumière et un petit sourire vint illuminer ses lèvres, elle avait trouvé ! Elle s’avança donc et tapa le code sur le petit boitier électronique, la petite led rouge devint verte et un déclic se fit entendre, suivit d'une petite sonnerie, surement pour prévenir le conseiller de son arrivée. Vanille poussa la porte puis la referma doucement derrière elle, la petite salle d'attente était vide elle prit donc un siège au milieu de celle-ci et posa son sac entre ses pieds, attendant tranquillement qu'on l’appelle.




Revenir en haut Aller en bas



avatar

MON NOM EST
ET JE SUIS UN
≡ SIXIÈME ANNÉE


Messages : 29
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : Quelque part ~

Quel Métamorphe es-tu ?
Âme animale: écureuil ~
Profession/Année: 6 eme année
Post-it:

MessageSujet: Re: Coincés    Lun 10 Déc - 17:26


Coincés




Une école n'a rien de fascinant, c'est grand, infesté d’élèves et remplit d’innombrable couloir ayant tous une ressemblance tellement ahurissante qu'on en vient finalement à se demander si ce n'est pas pour perdre quelques élèves durant l'année scolaire. Car après tout, quelques têtes en moins dans les classes ne doit pas être une grande catastrophe pour les professeurs qui doivent surement attendre la moindre occasion pour se débarrasser d'un élèves turbulent. Ils le font certainement si bien que jamais personne ne s'en ai rendu compte... Enfin c'est ce que dirait peut-être de jeunes recrus, regrettant bien vite de s’être engagé dans cet étrange établissement. Mais il ne faut pas prendre ces cas pour une généralité, certain sont totalement ravis de ce nouveau ''monde''. Se changer régulièrement en animal semble être devenue un vrai plaisir et cette liberté donnée aux élèves semblent les enchanter plus que tout. Mais cela n'est malheureusement pas toujours un bienfait, il n'y a qu'a regarder certaine personne prenant régulièrement la grosse tête face à d'autre, se sentant supérieur par le simple fait de se retrouver lié à un grand prédateur. Mais ne dit-on pas que les petits peuvent vaincre les grands ? Une souris pourrait certainement battre un chat avec un peu d'intelligence et beaucoup de chance. Mais comme rien ne semble pouvoir surpasser la loi de la nature, un lion mangera toujours la gazelle et malgré d’innombrables efforts, celle-ci ne pourra jamais en faire autant. La chaine alimentaire. Deux mots qui semblent tout dire, narguant petits et grands, faibles et forts...

Tout en se demandant pourquoi elle avait hérité de l'écureuil, Edwige continuait sa route, observant au passage les murs propres et brillants, comme si une équipe entière spécialisée dans le lavage de couloir était passée durant la nuit, récurant et brossant tout sur son passage pour laisser derrière elle quelques étincelles et les regards émerveillés des jeunes contemplant ce prodige au lever du jour.
Pourquoi tant de clarté ? Tant de somptuosité, de lampes luxueuses, de tableaux abstraits et de meubles venant de divers pays tous aussi magnifiques les uns que les autres ? Tout cet attirail semblait couter une véritable fortune et beaucoup c'étaient deja demandé d’où le chef d'établissement avait bien peut se procurer une telle somme. Néanmoins cette question restera certainement sans réponse. Lorsqu'un tel luxe se présente ainsi a vous, autant en profiter pleinement et oublier les étranges rumeurs sur cet argent presque douteux.

La jeune fille aux cheveux aussi blancs que la neige observa quelques secondes un couloir semblable aux autres avant de s'y engager, hésitant tout de même sur la fiabilité des renseignements qu'on lui avait donné il y a peu de temps. Tourner à gauche, continuer tout droit, encore à gauche puis pour finir à droite. Avec tous ces tournant Edwige ne savait ou donner de la tête et doutait de sa capacité à retrouver le chemin du retour. Un large sourire apparut sur son visage pale, elle avait enfin trouvé. Elle entra le code dans le le boitier électronique situé sur la porte en guise de verrou, se trompa et recommença dans un soupire exaspération. Elle détestait toutes les nouvelles technologies beaucoup trop compliquées pour elle, haïssant intérieurement l’administration pour avoir installé de tel boitier. Rien ne veut la bonne vielle serrure et la lourde clé caché sous la paillasson. La jeune fille réussit enfin à rentrer correctement son code au bout d'une minute d’extrême impatience et entra violemment, manquant de renverser un pot de fleurs posé au bord de l'entré et censé donner une note de verdure à toute cette technologie déprimante. Pour un peu Edwige aurait fait ses excuses à la plante mais son regard fut vite attiré par une jeune fille à la longue chevelure blonde. Elle semblait attendre. Attendre quoi ? Surement la même chose qu'Edwige : son professeur principal le lui avait clairement dit, elle devait prendre rendez-vous avec le conseiller d'orientation pour discuter... De son orientation justement. S’indignant ouvertement, Edwige avait d'abord refusé, elle n'avait certes pas de choix d'orientation pour l'avenir mais n'avait aussi aucune raison d'en avoir. Vivre l'instant présent. N'est-ce pas une phrase souvent rabâchée aux élèves ?
Bref, elle avait prit rendez-vous. Ou du moins son professeur l'avait fait pour elle sans lui demander son avis...

Sa feuille de convocation à la main, elle s'avança pour s’assoir juste en face de la jeune inconnue, la dévisageant avec insistance. Elle n'aimait certes pas spécialement sa tenue affriolante mais au moins elle devait bien avouer qu'avoir son propre style lui donné une certaine classe. L'observant de haut en bas, se penchant même pour mieux apercevoir les oreilles de chats trônant sur la longue chevelure. Brisant le silence qui c'était imposé à son arriver elle ouvrit la bouche pour prononcer quelques paroles railleuses.

« J’imagine que tu es nouvelle. Avec une tenue comme celle-là j'aurais forcement deja fait attention à toi. Ça doit pas être terrible pour danser non ? »

Son sourire se fendit d'un air narquois, et ses yeux prirent un air moqueur. Attendre le conseiller d'orientation dans une bonne ambiance n'était pas vraiment son attention et le fait que cette petite inconnue soit une nouvelle lui plaisait encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Coincés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Madness :: Interieur :: ≡ Troisième Etage :: φ Administration :: - Conseiller d'Orientation-