.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Course poursuite (PV: Lyssandre~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar

MON NOM EST
ET JE SUIS UN
≡ QUATRIÈME ANNÉE


Messages : 20
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : parce que tu me cherches?

Quel Métamorphe es-tu ?
Âme animale: teddy bear
Profession/Année: quatrième année
Post-it:

MessageSujet: Course poursuite (PV: Lyssandre~)   Dim 25 Nov - 3:16










    " Non! Je n'irais pas!"

    En train, pour une énième fois, de contrer les dires de ma détestable tante, elle et moi nous nous trouvions à ce qui semblait être nulle autre que ce tout autant détestable pensionnat dont elle m'avait vaguement parler en disant que j'irais là-bas, choses que j'avais immédiatement refusé. Les pieds bien ancré dans le sol je fulminais sur place, les joues sans aucun doute rouge de colère vu la chaleur qui s'en dégageai. Les yeux fixer sur ma tante je lui lançais un regard assassin, déçu qu'il ne puisse pas réellement la tuer du regard. Elle me regardai de son air hautain, se tenant bien droite et l’apparence stricte. Ses yeux posés sur moi n'exprimait que du dégoût. Elle avait osé faire quelque chose d'aussi ignoble et lâche pour m'amener ici! Elle m'avait saouler!! Alors que nous dînions dans un silence mortelle et habituelle, nous ignorant mutuellement comme si c'était une sorte de rituel pour manger elle m'avait fait apporter un verre rempli de ce qui semblait pourtant n'être que de l'eau.. Et pourtant le fait que je me sois réveillé ici, en face de ce bâtiment me prouvait qu'il y agit autre chose. Les seules fois où j'avais eu de telles pertes de mémoires étant quand j'avais bu- du moins à ce qu'il parait.. je m'en souviens pas du tout- cela devait être cela... ou alors elle m'avait drogué.
    Elle m’exécrait et je lui rendais bien la pareille depuis que nous vivions sur le même toi. Passant doucement sa langue sur ses lèvres généreusement maquillé elle entrouvrit les lèvres, me faisant entendre sa voix grinçante .

    "C'est trop tard, maintenant qu'on est là tu iras un point c'est tout."

    Au bord de la crise de nerfs, je serrais les dents tous en imaginant toute sorte de torture que je pourrais lui infliger dans le futur. Me mettant à taper du pied je m'avançai vers elle avec une lueur menaçante luisant dans le fond de mes yeux. Hélas, s'il avait bien une chose que cette femme tordu avait oublié d'être en naissant, c'était bien d'être bête car elle avait beau m’insupporter elle recula et retourna dans sa voiture en me voyant me rapprocher. Elle souffla quelques mots à l'oreilles d'un de ses hommes qui prit mes sacs dans ses mains et se dirigea vers l'interieur, ne me faisant qu'un léger signe de tête me demandant de le suivre. Il était idiot ou quoi? Il croyait vraiment que j'allai le suivre comme ça? Il devait sans aucun doute être nouveau pour être aussi naïf. Je me souviens soudain d'une chose qui fit apparaître un sourire sur mes lèvres... mais pas un sourire joyeux, un sourire malicieux.
    Comme vous l'aurez compris, je ne l'ai absolument pas suivis, étant tout de même rentré dans le pensionnat, je me suis lancé dans une direction au hasard avec la fâcheuse envie de causer des problèmes à ma tante pour qu'elle loupe son fameux rendez-vous et que cela lui pourrissent bien sa journée. Marchant tranquillement dans les couloirs je regardais à droite et à gauche ce qui se trouvait dans ce rez-de-chaussée. Il me fallut attendre un certain temps avant d’entendre des bruits de course venant dans ma direction. Et bien ce n'était pas trop tôt! Il avait vraiment été lent ce nouveau à se rendre compte que je n'étais plus derrière lui.. Il ne s'était quand même pas rendu jusqu'au bureau du directeur.. si

    Quand les bruits de pas se firent assez proche- il fallait bien que je lui facilite un peu la tâche à se pauvre petit- je m'élançais en courant dans le sens opposé à lui pour commencer une belle course poursuite entre lui et moi. Je ne comptais pas me faire attraper et si jamais par le plus grand des hasard il réussissait à m'avoir, ma tante serait déjà bien en retard à son rendez-vous. Je vais juste oublié un léger détail.... il était bien plus endurant que moi qui commençait déjà à me fatiguer et en conséquent, il gagnait du terrain, les bruits de pas se rapprochant de plus en plus de moi.
    C'est essoufflé et désorienté que j'ouvris la première porte qui me tombait sous les mains, ne savant en aucun cas où elle allait me mener. Stoppant tout mouvements de l'autre côté de la porte, je retins ma respiration en entendant l'homme passer, espérant qu'il continue sa route. Ses pas s'estompèrent peu à peu, prouvant qu'il s"éloignait de la porte. Un soupir de soulagement passa mes lèvres tandis que mon corps se décontractais lentement.

    Je me décidais enfin à observer es alentours, à découvrir où je me trouvais. La première chose qui me sauta aux yeux fut les livres, le nombres incalculable de livre qu'il y avait ici. La deuxième chose fut qu'il se trouvait dans des étagères... ce qui était en autre pas si bête. De fil en aiguille j'ai vite compris que je me trouvais dans une bibliothèque.. au moins c'était un endroit calme où je ne risquais pas d'avoir trop de problème. Je commençais à slalomer entre les rayons de livres pour m'occuper quand à un tournant je percutait quelqu'un. Le choc me fit faire deux pas en arrière et je me cognais contre une étagère, les livres tremblant autour de moi. Je retins ma respiration un instant, espérant qu'il ne tomberait pas et quand je fus sûr que cela ne serait pas le cas m'en éloignais un peu. Je posais ma main sur ma tête pour la frotte. Bon dieu il ne pouvait pas faire gaffe! Je jetait un regard furibond à la cause de ma douleur à la tête et ne me démontais pas en voyant cet être dont je n'arrivais pas à déterminer le sexe... Posant le poings sur les hanches en penchant légèrement mon buste en avant je fis une moue mécontente avant de parler.

    "Tu pouvais pas faire attention!"





Dernière édition par Akashi Fuwa le Mar 27 Nov - 18:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





MON NOM EST
Invité
ET JE SUIS UN
Invité


MessageSujet: Re: Course poursuite (PV: Lyssandre~)   Dim 25 Nov - 18:35

    La bibliothèques c'est un de mes endroits préférer. IL est calme et paisible, souvent il n'y a pas de problème, les gens son toujours tranquilles et paisible. Et puis on peu étudier tranquillement. Je n'ai pas cours aujourd'hui, donc je peux y aller un long moment.

    C’est avec cette idée qu'il s'était lever le matin, et surtout était passer a la douche. Avant de revenir pour sortir ces vêtements de son sac, le problème était que ces valises s'était perdus dans l'avion, il n'avait que le sac qui l'avait suivit dans la cabines. C'est assez ennuyeux, il n'a presque pas de vêtements.

    Soupirant il sortit son uniforme de son sac, comme souvent c'était l'uniforme de son ancienne école. Celui des filles bien sure. Tranquillement il passa son sous-tiens gorge en dentelles blanche, rembourrer qui lui donnait une petit poitrine, avec soin il attacha ces boutons, il adorait cette chemise blanche tout simple, une jupe rouge et noir qui allait jusqu’à ces genoux. Bon il semblait presque bien, mais il manquait quelque chose.

    Ha oui sa veste, avec l'écusson de l'ancienne école. Bon elle était parfaite a cet instant, avec ces cheveux bien coiffer, un trés léger maquillage, juste un peu de fond de teint et de ris-cils, il faut dire qu'elle n'aimait pas trop quand c'était trop prononcer.

    Je déteste ces filles qui se maquille comme un clown, le maquillage est fait pour rehausser la beauté des femmes, pour mettre en avant les courbes et les couleurs. Bref je n'aime pas ceux qui utilise le pots de maquillage, c'est moche et puis c'est mauvais pour la peau.

    D'un pas tranquille le jeune homme avança dans les couloirs, il avait repérer son chemin, et puis surtout il avait fait n plan sur sa plaquette tactiles de dernière génération, c'était bien pratique cette petite chose, il pouvait communiquer avec les gens sans grand problème, enfin il fallait que ceux si sachent libre. Avec les enfants c'était assez difficile.

    Bon la bibliothèque, avec plaisir l'androgyne entra dans l'endroit. Et fut assaillit par l'odeur des livres, celle de l'encre et du papier, dieu que cela sentait bon, il avait l'impression de se sentir chez lui. Oui il était vraiment bien ici, il pouvait commencer une nouvelle vie, et surtout devenir la personne qu'il voulait vraiment. Qui sait il découvrirait peu être quelqu'un qui l'accepterais comme il est sans le juger. Ni le traiter de monstre.

    D'un geste de la main il repoussa cette pensée, bon alors qu'est-ce qu'il vas étudier a cet instant, l'histoire c'est une bonne idée, les livres choisit, le jeune homme s'installa a table, lisant et prenant des notes avec application, ce qu'elle étudiait n'était pas au programme mais ce n'était pas un problème, il adorait apprendre, et puis cela passait le temps... Mais l'heure tournais et il fallait changer d'activité, il pourrais peu être aller a la piscine.

    Empilant les livres dans ces bras il se dirigea dans les allées pour les ranger, plonger dans ces pensée, le jeune androgyne ne fit pas attention au bruit de pas. Pas plus qu'il ne vit l'homme avant qu'il ne soient percuter, un couinement lui échappa alors qu'il partait en arrière.

    Un nouveau cris lui échappa alors que son fessier percuta le sol, dieu que cela faisait mal, surtout quand l'un de ces livres vint cogner son crâne, de la tranche en plus, l'endroit le plus solide du livre, celui qui faisait le plus mal. Une larme coula le long de sa joue, alors qu'il se frottait la tête, relevant ces yeux bleus vers l'homme. Un regard un peu perdus. Elle faire attention.

    « Arg.. »

    Une grimace se dessina sur ces lèvres encore une fois elle avait oublier qu'elle ne pouvait pas parler, baissant la tête, il se mit a quatre patte pour ramasser les livres, sans répondre a l'homme, ces long cheveux cachant son expression. Pourtant l'androgyne leva son visage vers l'homme, un visage qu'il voulait neutre sans expression, son doigts se leva se posant sur ces lèvres, lui faisant signe de se taire.

    On ne parle pas dans une bibliothèque, n'est pas. Bon il faut se relever, doucement le jeune homme posa un pieds par terre, avant de grimacer et de retomber, mince il avait du se tordre la cheville en tombant, a nouveau il sentit une larme coule le long de ces joues, ca faisait mal. Sa main glissa le long de ces jambes galbées venant se poser sur sa cheville, alors qu'il poussait un soupire, il ne demandait pas de l'aide... Simplement parce qu'il savait que le jeune homme ne comprendrais pas son langage.
Revenir en haut Aller en bas



avatar

MON NOM EST
ET JE SUIS UN
≡ QUATRIÈME ANNÉE


Messages : 20
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : parce que tu me cherches?

Quel Métamorphe es-tu ?
Âme animale: teddy bear
Profession/Année: quatrième année
Post-it:

MessageSujet: Re: Course poursuite (PV: Lyssandre~)   Dim 25 Nov - 23:01




    La personne qui m'avait percuté était une jeune fille, surement un peu plus âgé que moi. Elle était tombé au sol, ses long cheveux couleur chocolat s'étalant autour d'elle tandis qu'une petite grimace faisait son apparition sur son visage, elle avait du se faire mal que pouvais-je y faire? Ce n'est pas comme si c'était de ma faute après tout. Je croisais les bras en soupirant d'exaspération. Plein de livres étaient éparpillé autour d'elle.. et la façon qu'elle avait de se frotter la tête ma laissait penser que l'un d'entre eux avait du la cogner pendant sa chute. Elle releva son visage, me laissant apercevoir ses deux beaux yeux bleus encadré d'un visage fin ainsi qu'une larme, une larme qui roulait doucement le long de sa joue. Elle avait eu si mal que ça? Ne faisant pas un mouvement dans sa direction pour l'aider je la regardais commencer à ramasser les livres qu'elle avait éparpillé autour d'elle. Mon regard s'attarda sur son uniforme, de ce que j'avais vu il ne me semblais pas que celui-ci était celui de ce pensionnat. Peut être était elle nouvelle? Ou alors elle l’avait mis pour le plaisir. Dans tous les cas, ça m'était égale.
    Relevant son doux visage, elle posa un doigt fin sur ses lèvres, me faisant signe de me taire. Je n'en croyait pas mes yeux, elle avait du culot pour me faire ça. Je savais très bien quelle genre d’expression je devais avoir, les yeux ouvert par la surprise et les sourcils légèrement arqué et les joues prenant une teinte un peu plus rouge, exprimant mon agacement. Croisant les bras contre mon torse, je profitais de sa position pour la regarder de haut. Je n'allai surement pas faire ce qu'elle voulait..

    "Je ne vois pas pourquoi je devrais me taire!"

    Le cause de mon nouvel agacement commença à se relever, tous ses livres se trouvant entre ses bras mais une fois qu'elle prit appui sur sa cheville, elle chancela et retomba au sol.Tout en l'observant je faisais attention aux bruits dans la salle, vérifiant que l'homme de main de ma tante ne se rendrait pas ici par hasard, me préparant donc à tout moment détaler en vitesse dans le but de le faire courir à ma suite le plus longtemps possible. Enfin.. vu la taille que semblait faire ce pensionnat je ne m'inquiétait pas trop,il mettrait un temps fou à me trouver.
    Je vis ses mains se poser sur la cause de sa douleur, ce qui me fit revenir à la réalité, et enfin ,je me décidais à bouger dans sa direction. Plus précisément, je me suis agenouillé en face d'elle, observant se cheville de plus près et n'ayant rien faire à par éviter de me faire attraper par l'homme de main de ma tante je l'attrapais sous les aisselles pour la relever sans pour autant faire preuve d'une quelconque délicatesse à son égard. Je passai un de mes bras sous le sien pour être sur qu'elle ne s'appui pas sur sa cheville douloureuse et doucement je l'emmenais vers une chaise pour l'y faire asseoir.

    "franchement..."

    Je passais ma main dans mes cheveux couleur sang, les aplatissant sur mon crâne un instant. Je sentais un début de mal tête commencer a arriver sous mon crâne et même si pour l'instant il état faible, je n'avais aucun doute sur le fait que bientôt il serait gênant, voir peut être même insoutenable. Mon regard se posant de manière naturelle sur la fille aux beaux cheveux couleurs chocolat je me rendis enfin compte d'une chose. Depuis le moment où nous nous étions, par le plus grand des hasard, percuté elle n'avait pas prononcé le moindre petit mot et je ne trouvais pas cela très polie de sa part.

    "tu ne pas très causante dis moi!"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





MON NOM EST
Invité
ET JE SUIS UN
Invité


MessageSujet: Re: Course poursuite (PV: Lyssandre~)   Mer 28 Nov - 18:03

    Pourquoi il devait se taire.. Bien simplement parce qu'on est dans une bibliothèque. Seulement il ne pouvait le lui dire. Parce qu'il ne pouvait pas parler tout simplement. Tss par contre le jeune homme s'était tordus la cheville et cela faisait mal. Mais bon il avait l'habitude de marcher seule malgré la douleurs, il n'était pas du genre a demander de l'aider. Bon en premiers parce qu'il ne le pouvait pas et puis parce qu'il ne le voulait pas.

    Un petit grondement échappa de ces lèvres quand on le souleva il ne s'attendait pas a cela. Sans le vouloir il se sentit rougir, il avait plus l'habitude qu'on se moque de lui plutôt qu'on l'aide. Mais l’aide du jeune homme était des plus agréable, au moins il pouvait garder sa cheville un peu en l'air.
    Un soupire de soulagement lui échappa quand enfin il put sentir la chaise sous ces fesses, délicatement il défit sa chaussure, s'inclinant un peu devant le jeune homme, un salut pour le remercier, l'androgyne ne pouvait pas en faire plus. Doucement poser sa cuisse sur son genoux, massant en douceur sa cheville.

    Pas très causante, un sourire un peu triste apparus sur son visage. Avant qu'elle ne porte sa main sa gorge. Grondant doucement, avant de lever doucement les épaules comme pour montrer qu'elle ne pouvait parler. D'ailleurs si l'on regardait bien sa gorge il y avait une très finie cicatrices. Le jeune androgyne se souviens encore de la douleurs qu'il avait ressentit pendant des années, alors qu'il luttait contre la maladie. Doucement sa main se resserra sur sa gorge, avant qu'elle ne soupire. Non cela ne servait a rien de se souvenir de ces moments douloureux.

    Délicatement sa main manucurée se tendit vers les livres qu'il avait de nouveau laisser tomber, l'air que l'androgyne prit a cet instant était du genre suppliant le genre de regard qui semblait vous donner envie de fondre. Oui le jeune homme savait utiliser avec un certain savoir ces mimiques... D'un mouvement souple notre ami joignit les mains suppliant le jeune homme de lui ramasser.

    C'était ennuyeux de ne plus avoir sa tablette tactiles, enfin celle qui était la plus récentes, il avait son ancienne, mais elle avait des bug et n'écrivait plus tous ce qu'il voulait.
    A présent il restait a voir si le jeune homme avait comprit ce qu'il lui demandait.

    D'un mouvement lent, le jeune homme posa son pieds au sol grimacent un peu, si elle avait eu un peu de glace tout cela aurais put aller mieux. Cela lui faisait penser qu'il faudrait qu'il chercher des renseignement sur ce qui arrivait dans cette école, comprendre comment, le directeur avait réussis a nouer deux âmes. Et aussi trouver si il y avait un moyens de contrôler la change, non que cela le gêne d'être un jeune singe, c'est même adorable, mais le problème est de ne rien contrôler. Non vraiment c'est désagréable de ne pas contrôler les chose.

    Soupirant il posa un coude sur la table avant d'y poser sa main, est-ce que le jeune homme était déjà passer a la direction. Trop de question, dire qu'il était venus ici pour rester tranquille, pour trouver la paix..


( désolée c'est court>_>)
Revenir en haut Aller en bas



avatar

MON NOM EST
ET JE SUIS UN
≡ QUATRIÈME ANNÉE


Messages : 20
Date d'inscription : 18/11/2012
Localisation : parce que tu me cherches?

Quel Métamorphe es-tu ?
Âme animale: teddy bear
Profession/Année: quatrième année
Post-it:

MessageSujet: Re: Course poursuite (PV: Lyssandre~)   Jeu 29 Nov - 21:56




    Decidement elle ne parlait vraiment pas, je n'avais entendu que des grognements parfois sortir de sa bouche-quand je l'avais fait tomber ou encore quand je l'avais soulevé pour l’emmener à la chaise- et ce sourire triste qu'elle m'adressa ainsi que la main qu'elle posa sur sa gorge pour que m’intéresse à celle-ci me mit tout de même un peu la puce à l'oreille. Je mis tout de même un long moment à comprendre, mais ce n'est pas comme si c'était de ma faute. Je compris, mais peut être que je me trompe du tout au tout, qu'elle était muette ou bien alors qu'elle n'avait plus de voix en ce moment. J'étais tombé sur une muette.. génial, cela n'allait pas être facile de communiquer avec elle et encore moins en conséquent de lui demander des informations sur cet endroit dont je ne savais rien.

    Je me demandais bien quand est ce que ce garde du corps allait me retrouver.. non pas que je commençais à m'ennuyer de ce jeu que j'avais inventer. En fait si, c'était exactement ça je m'ennuyais cet homme était nul et ce n'était plus marrant. Plongé dans mes réflexions tout autant ennuyeuse, il me fallut un instant pour me rendre compte que la fille aux lunettes pointait quelque chose, ou quelqu'un se trouvant derrière moi. Pendant un instant je me suis dit qu'il m'aurait trouvé, que c'était lui qu'elle me montrait du doigt et c'est pour ça que je me suis retourné vivement avec une lueur malicieuse dans les yeux... et je ne vis que des livres rangées correctement dans les étagères. Ainsi que ceux qu'elle avait fait tombé... Non.. ça ne pouvait pas être ça, elle ne pouvait pas me demander à Moi d'aller ramasser ses livres c'est totalement ridicule. Et pourtant, me retournant vers elle, son expression, ses deux mais jointes, le fait que c'est moi qu'elle regardais ainsi... Oui c'est bien ce qu'elle voulais tout chez elle montrait cela.
    Un soupire désapprobateur passa la frontière de mes lèvres sans que je ne fasse rien pour l’arrêter. Et voilà... il suffisait que l'on fasse un peu preuve de bonté envers quelqu'un pour que cela lui monte à la tête et qu'il en redemande de plus en plus! Je comptais refuser, lui dire de se débrouiller que ce n'était pas mon problème mais ce fut à ce moment qu'elle tenta de poser son pied au sol, grimaçant sous la douleur. Poussant un petit grognement agacé, je me dirigeais vers les livres pour les ramasser comme elle le désirait. Les ramassant un à un, je lisais d'un oeil inattentif les titres ou sujet de ses livres au passage, ne les retenant même pas après. Quand tout fut empiler entre mes bras, je les lui apportais, marchant à nouveau en direction de cette chaise mais cette fois-si, posant les livres sur la petite table simple et vide d'objet se trouvant à côté de la chaise. Je pris par la suite le premier livre de la pile, celui qui se trouvai tout au-dessus comme si j'avais l'intention de le lire.

    "Je ne les ai ramasser que parce que j'avais besoin de ce livre..."

    C'était faux bien sur mais ça elle n'avait pas besoin de le savoir. Je tenais à ma dignité tout de même, m'abaisser à m'agenouiller pour ramasser les livres destinés à quelqu'un d'autre.. il ne fallait pas me prendre pour un majordome ou un serviteur non plus. En parlant de serviteur.. des bruits de pas se firent entendre à l'entrée de la bibliothèque. Je me figeais, sentait l’excitation remonter à grande vitesse.. avant qu'elle ne redescende quand je me rendis compte que plusieurs voix résonnaient et que elle étaient bien trop jeunes et qu'en plus elles étaient féminines et donc complètements différentes de celle de celui dont dont je ne connaissais pas le nom. Quel dommage.. quand je pense que j'aurais pu recommencer à le faire courir à ma suite et puis cet endroit été ennuyeux, il n'y avait rien que des livres beaucoup trop soigneusement rangées à mon goût.
    Je m'assis sur la chaise se trouvant de l'autre côté de cette table, y allant d'un pas lent et peu enthousiasme qui résumait parfaitement mon humeur du moment. Ouvrant mon livre à la première page je tentais vainement de lire son contenue mais j'avais beau lire les mots c'est comme si mon esprits glissait sur eux sans les retenir. Au final, après un bon moment j'étais toujours en train d'essayer le sens, le contenue de la première ligne de mon livre. Au bord de l'explosion je craquai, fermant brutalement mon livre dans un bruit sourd sans me soucier des gens aux alentours pour le poser sur la table avec exaspération. La jeune fille et moins n'avions semblait-il pas les même goût littéraire... et en parlant d'elle par ailleurs je ne connaissais toujours pas son nom tous comme elle ne connaissait pas le mien.
    Je me levais de ma chaise m'éloignant d'elle sans un mot pour aller chercher une feuille et un crayon sur un bureau de la bibliothèque, ayant pour idée de lui faire marquer son nom dessus car qu'elle ne savait semblait-il pas parler. Je me rassis, posant le crayon et la feuille sur la table avant de les envoyer dans sa direction.

    "Akashi Fuwa et toi?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





MON NOM EST
Contenu sponsorisé
ET JE SUIS UN



MessageSujet: Re: Course poursuite (PV: Lyssandre~)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Course poursuite (PV: Lyssandre~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [A la poursuite de Gollum] Discussion générale
» [Cartes] {La Route vers Fondcombe} Région Inexplorée/Sentinelle Endormie/Embuscade Orque/Poursuite Nocturne - Réponse de Dadajef [Résolu]
» [Question- A la poursuite de Gollum] Début de phase et actions des joueurs pendant la phase de quête [Résolu]
» LA POURSUITE AUSTRALE 2013 (VR)
» [Question] {A la poursuite de Gollum} Quelques questions [Résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Madness :: Interieur :: ≡ Premier Etage :: φ Bibliothèque-